Rentrée de septembre 2020 : la Haute-Marne insoumise à l’offensive

Michèle LECLERC et Pascal PRUVOT ont participé aux Amphis d’été de la France insoumise à Valence-sur-Isère. Ils en reviennent avec de quoi nourrir une bonne conférence de presse de rentrée.

Plan de relance, sans plan et sans relance !

Nous constatons la multiplication des plans de licenciements dans tout le pays : de nombreuses grandes entreprises ayant bénéficié d’aides publiques (l’argent de nos impôts) procèdent à des licenciements alors qu’elles avaient d’ores et déjà bénéficié du CICE (20 milliards € par an) depuis Hollande et cela continue avec Macron. Mais où est le million d’emplois promis par GATTAZ président du MEDEF ? La suppression de l’impôt sur la fortune représente une perte de recettes fiscales de 6 milliards € par an.

Tout est mis en œuvre en Macronie pour faciliter le « dégraissage » des emplois dans ces-dites entreprises.

L’usage du décret paru au mois de mai 2020 permet en effet de mettre en liquidation son entreprise puis de se porter acquéreur de sa propre entreprise en supprimant au passage des emplois. En 4 mois 45 000 postes ont été supprimés grâce à ce ce décret ! Que vont devenir les 750 000 jeunes diplômés, sortis hier de l’école qui sont désespérément à la recherche d’un emploi…

La France insoumise demande au gouvernement de prendre ses responsabilités et d’exiger des entreprises ayant bénéficié de ces aides publiques, des contre-parties sociales et environnementales et si elles ne jouent pas le jeu, de les rembourser.

La France met bien peu de moyens (100 milliards €) compte tenu du choc conséquent que prend de plein fouet l’économie du pays. Lorsque l’on compare à l’Allemagne, le risque de décrochage qu’il y a entre l’économie allemande et l’économie française est important. Quand l’Allemagne perd 6% de PIB (les richesses créées) elle décide d’injecter 20% dans la relance, quand dans le même temps la France perd d’avantage (10% de PIB), elle fait le choix d’ en injecter que 2 petits %.

Sur ces 100 milliards, il est à noter que plusieurs milliards ont déjà été dépensés dans les précédent budgets rectificatifs. Nous attirons également l’attention sur les louanges faites des 40 milliards € tant attendus de l’Europe qui sauveraient l’économie Française. En réalité les Français ne sont pas prêts d’en voir la couleur puisque ne seront attribués que 10% qu’à partir de 2021 (seulement 4 milliards sur les 40). Ils seront assortis de conditions de réformes. De l’aveu même du ministre des finances, Bruno Lemaire : « Nous savons que ce budget sera débloqué sous la condition de la réforme de retraite par points ».

Les plus fragiles sont les grands oubliés !

Seulement 0,8% de ce budget soit disant de relance sera consacré aux plus fragiles. Ce plan c’est de l’esbroufe. Le Président du MEDEF (syndicat des très grosses entreprises) ne s’y trompe pas, il a affirmé : « que pour l’essentiel, il y a trouvé ce qu’il réclamait ».

Travailler moins pour travailler tous !

À contrario la France insoumise propose de revenir aux 35h pour aller vers les 32h, créer une 6ème semaine de congés payés, de revenir à une retraite à taux plein à 60 ans et 55 ans pour les travaux pénibles.

Notre pays n’a jamais été aussi riche : en 10 ans les dividendes versés aux actionnaires ont augmenté de 70%. Dans le même temps l’investissement productif a reculé de 5% et le SMIC n’a augmenté que de 12%. Les salaires des fonctionnaires sont bloqués depuis 10 ans, le pouvoir d’achat des retraité.e.s a baissé de 20% en 12 ans.

1,5 millions d’emplois pourraient être créés dans l’environnement.

L’investissement dans la nécessaire planification écologique, dans la transition énergétique, le changement du modèle agricole, l’investissement dans l’économie de la mer…permettrait de créer 1,5 millions d’emplois. Mais à ce plan nécessaire à la lutte contre la déréglementation climatique, la Macronie préfère les gros cadeaux fiscaux aux très grandes entreprises.

Présidentielle : quelle union sur quelles bases ?

Nous voulons fédérer le peuple autour d’un projet d’avenir en commun.

Notre programme politique des présidentielles de 2017 élaboré par des milliers de militant.e.s et des centaines d’auditions d’ONG, d’associations, de syndicalistes a obtenu 7 millions de voix. Notre mouvement a raté de peu le 2ème tour de 600 000 voix, soit 6 voix par bureau de vote.

Nous lançons une consultation populaire nationale qui a pour objectif d’auditionner un maximum de personnes en France dont les contributions participeront à la réflexion programmatique !

Partout, des hommes et des femmes ont des choses à dire, des expériences à partager, toutes et tous ont une contribution à apporter.

L’avenir en commun n’a de sens que si nous le construisons ensemble.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s