Madame la Préfète, STOP au double langage !

Nous, groupes d’action de la France insoumise en Haute-Marne, voulons dénoncer le double discours des autorités dans la lutte contre l’épidémie de Covid-19.

D’un côté, comme citoyens nous sommes appelés à longueur d’antenne sur les médias à rester confinés si nous n’avons pas de raison impérieuse de sortir de chez soi. Les mêmes autorités pointent du doigt « l’irresponsabilité » de celles et ceux qui ne respectent pas le confinement.

D’un autre côté, comme salariés nous pouvons être appelés au travail par notre employeur alors que l’activité de l’entreprise ne semble pas avoir un caractère indispensable, comme lutter contre l’épidémie ou assurer le ravitaillement de la population. A titre d’exemple en Haute-Marne, le travail a repris ce lundi 6 avril aux fonderies de Wassy et de Brousseval (voir JHM), et il se dit que les Forges de Bologne feraient de même prochainement. Les pièces en fonte seraient donc « indispensables » à la lutte contre l’épidémie ou pour ravitailler la population ?… Nous ajoutons que ces reprises d’activité ne laissent aucun choix aux salariés de venir travailler ou pas ; qu’elles mettent à mal le confinement par des reprises en cascade du côté des fournisseurs, clients, transporteurs… ; qu’elles font peser sur les salariés l’obligation individuelle d’appliquer des consignes sanitaires pour prévenir toute contamination, quand ni l’employeur ni les autorités ne prennent leur responsabilité collective de faire des tests sur les salariés ; et que si les employeurs fournissent des masques qui protègent leurs salariés, ce sont autant de masques en moins pour des travailleurs dont l’activité est en ce moment bien plus indispensable que celle des fonderies, comme l’aide à domicile auprès de personnes fragiles ou isolées.

Nous avons toutes raison de penser que ces réouvertures d’usines ne peuvent pas se faire sans l’aval de l’autorité préfectorale. Ou que, pour le moins, qui ne dit mot consent. Autrement dit, l’Etat décrète le confinement obligatoire… jusqu’à ce que l’employeur décide qu’il n’est plus obligatoire !

Nous appelons donc Madame la préfète de Haute-Marne à sa responsabilité : si la lutte contre l’épidémie de Covid-19 est bien la priorité absolue du moment, alors soit les citoyens doivent rester confinés et tout travail non indispensable est suspendu, avec dispositif de chômage technique autant que de besoin, soit les salariés doivent reprendre le travail, et dans ce cas des tests systématiques doivent être pratiqués. Il est insupportable que des salariés risquent la contamination, d’eux-mêmes et de leurs collègues, pour le seul bon vouloir des employeurs.

reprise travail & tests

Un commentaire

  1. Avant même l’approche du déconfinement qui mettra à plat la situation sanitaire, les autorités ont rendues possible le travail même s’il ne présente pas un caractère essentiel .Qu’est ce qui est essentiel pour la population pendant le confinement soigner nourrir proteger …?

    Je ne les applaudis pas

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s