D’immigration et d’autres choses : parlons nous !

Voilà trois mois que les insoumis de Haute-Marne n’avaient pas pris une initiative publique en leur nom. En grande partie à cause du « grand enfumage » de Macron auquel ils avaient décidé de ne pas participer. Celui-ci terminé, il était temps de se remettre en action !!! Ce qui a été fait ce 29 mars par une assemblée citoyenne à Vecqueville.

Cette initiative était en relation avec les élections européennes qui se tiendront le 26 mai. Et dans le contexte particulier du mouvement des gilets jaunes, elle avait aussi pour objectif de susciter la discussion entre insoumis.e.s et gilets jaunes. C’est par Véronique, insoumise et engagée de la première heure sur les ronds points, que son secteur de Joinville et le thème de l’immigration ont été choisis.

Nous nous sommes retrouvés une vingtaine à la salle des fêtes de Vecqueville. Comme souvent on aurait souhaité plus de monde, surtout au regard d’un sujet important qui reste peu discuté. Mais ce que nous n’avons pas eu en quantité de participant.e.s nous l’avons eu en qualité des échanges !

Cinq personnes étaient en gilets jaunes, toutes de connaissance avec Véronique. Il y avait dix insoumis.e.s. Parmi nous tou.te.s, les professions connues d’avance ou annoncées sur place étaient : retraité de l’industrie, aide soignante en EHPAD, agent de La Poste, retraité de la fonction publique, ouvrier en fonderie, pharmacien hospitalier, enseignante, technicienne agricole, psychomotricien… Autrement dit, malgré que nous étions dans une « petite » commune d’un « petit » département, notre assemblée était représentative de ces gens qui composent le peuple de notre pays et qui en font l’essentiel de son activité économique et sociale, publique et privée : industrie, services d’enseignement, de communication ou de santé, agriculture…

Nous nous sommes trouvés unanimement d’accord sur trois points : 1) il faut que ça change ! 2) pour cela il faut déjà que les français.e.s soient le plus possible à aller voter aux élections européennes, et que ce soit CONTRE Macron pour que sa politique ne soit plus légitime ! et 3) il faudra ensuite que le pouvoir reviennent au peuple par des assemblées citoyennes.

Mais nos échanges sur l’immigration ont révélé d’important désaccords.

Hormis Véronique qui portent les idées insoumises avec le gilet jaune, les autres gilets jaunes ont unanimement exprimés les positions suivantes : « nous recevons trop d’immigrés, nous ne pouvons pas accueillir tout le monde… on donne aux immigrés de l’argent, un logement, un téléphone qu’on ne donne pas aux français qui sont dans la misère… eux ne travaillent pas pendant que nous on doit travailler pour gagner un petit salaire et une petite retraite… ils ne font pas d’effort pour s’intégrer, il faudrait qu’ils jouent le jeu… dans le Vert bois à Saint-Dizier ils ne disent pas bonjour… »

Dans un premier temps Lise a apporté le témoignage passionnant de son expérience bénévole auprès de jeunes migrants irakiens et soudanais au Centre d’Accueil des Demandeurs d’Asile de Chaumont : tous ont quitté leur pays parce qu’ils y étaient physiquement violentés ou menacés de mort, avaient une situation professionnelle ou en auraient eu une suite à leurs études, étaient respectueux des personnes qui les accueillaient au CADA et ont noué des attaches, étaient motivés pour apprendre le français… Le droit d’asile étant accordé, ce qui n’a pas été le cas pour tous, ils touchaient le RSA de 480€ par mois, avaient droit à un logement dont ils devaient payer le loyer et les charges, pouvaient obtenir un travail. La plupart acceptaient une activité bénévole dans l’attente d’un emploi.

Dans un deuxième temps les gilets jaunes se sont accordés avec les arguments économiques apportés par les insoumis : l’immigration est une conséquence de l’inégalité de répartition de la richesse mondiale, comme le chômage et les bas salaires sont la conséquence de l’inégalité de répartition de la richesse nationale. Si on se fait la guerre entre pauvres (travailleurs précaires, chômeurs, SDF, migrants…), pendant ce temps là on laisse les riches tranquilles alors que le problème c’est eux. Si on mène une politique de répartition des richesses comme les insoumis le préconisent dans leur programme « l’Avenir en commun » (augmentation du SMIC, salaire maximum, lutte contre les fraudes sociale et fiscale, suppression de l’optimisation fiscale…), alors l’immigration n’est plus un problème.

Mais le désaccord revient dans un troisième temps : certains gilets jaunes mettent en doute la possibilité « d’aller chercher l’argent chez les riches ». Nous ne serions pas assez puissants pour les atteindre. Et surtout la Nation est définie différemment : les gilets jaunes penchent en faveur d’un pays qui se défini d’abord par ses origines historiques, son mode de vie, ses coutumes, y compris religieuses, que l’immigration viendrait dénaturer. Les insoumis définissent la Nation française d’abord par sa constitution républicaine et ses lois établies par et pour le peuple, sans tenir compte des origines, religions ou modes de vie des individus que le composent.

De cette assemblée citoyenne on peut tiré une conclusion partagée sur le fond et la forme.

– pessimiste sur le fond : l’immigration dit de notre peuple qu’il est dramatiquement désuni entre un choix d’extrême droite et un choix de gauche radicale. Tant que cette désunion persistera, l’oligarchie capitaliste et sa politique inégalitaire menée par Macron, après les Chirac, Sarkozy, Hollande, aura une assurance vie électorale. Retrouver l’union du peuple dans un même choix électoral, qui du coup devient majoritaire, a toujours été et reste encore la clé de la victoire contre l’oligarchie.

– optimiste sur la forme : nous nous sommes écoutés, nous nous sommes répondus avec respect et bienveillance sur un sujet pourtant « inflammable ». Nous avons démontré que nous pouvions nous parler.

Alors soyons responsables et continuons ainsi : discutons et agissons pour construire l’unité du peuple !

2 ânes 3

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s