Pour la Paix, sortons des armes nucléaires !

« L’arme nucléaire garantit l’indépendance et la sécurité de la France » : depuis que le Général De Gaulle a décidé de doter la France de la bombe atomique, cette affirmation est appliquée comme une évidence intangible. Aucun président qui lui a succédé ne l’a remise en cause, ni aucun des partis dits « de gouvernement » dont ils étaient issus. Et la « marche moderne » d’E. Macron se satisfait fort bien de ce postulat vieux de 60 ans.

visuel site réu publique désarm nuc 5oct2018

Touchés de près par l’industrie nucléaire civile dans notre département, nous avons logiquement participé ou contribué aux mobilisations antinucléaires de ce printemps : journée nationale « Nucléaire STOP » avec le rassemblement devant SOCODEI à Saint-Dizier, votation sur la sortie du nucléaire à Joinville avec en ligne de mire le refus de la laverie nucléaire dans cette même ville, manifestation nationale « Bure à Bar » le 16 juin à Bar-le-Duc contre la poubelle nucléaire de Bure…

Restait un angle mort dans nos mobilisations : si nous sommes convaincus que le nucléaire civil est une impasse nocive, qu’en est-il du nucléaire militaire ? Pourquoi le second devrait-il être à nos yeux si utile et vertueux pour l’intérêt général alors que nous sommes si persuadés que le premier est contraire au même intérêt général ? Notre propre mouvement politique a-t-il raison de s’en tenir à la dissuasion nucléaire comme stratégie de défense nationale et gage de Paix internationale ?

Tous ces doutes méritaient bien une réunion publique : elle s’est déroulée ce vendredi 5 octobre au complexe Jean Jaurès de Bettancourt-la-Ferrée. Et nos groupes d’action peuvent être fiers d’en avoir eu l’initiative, tant la gravité du sujet mérite un débat public !

IMG_20181005_215432
Jean-Marie COLLIN et Patrick ZAHND

La qualité des deux intervenants a été à la hauteur de leur statuts. Jean-Marie COLLIN, porte parole d’ICAN France, campagne internationale pour l’interdiction des armes nucléaires primée du Nobel de la Paix en 2017, et Patrick ZAHND, ancien juriste en droit international humanitaire à la Croix Rouge internationale et professeur à Science Po Paris, ont apporté des arguments édifiants à l’encontre des armes atomiques et de la dissuasion nucléaire :

– NON la dissuasion nucléaire n’est pas raisonnable, OUI les armes nucléaires sont les pires armes de destruction massive.

– A l’inverse de garantir la Paix, les armes nucléaires promettent la destruction de toute vie sur terre.

– Les armes nucléaires bafouent le droit international humanitaire qui fonde l’ordre mondial multilatéral et la tranquillité des peuples voulus au sortir du carnage des deux guerres mondiales du XXème siècle. Neuf pays nucléaires prennent en otages toutes les autres nations du monde.

Les principaux arguments sont compilés dans cette vidéo : https://youtu.be/_Wqo5fOGjOM

Le texte de l’intervention de Patrick ZAHND est à lire ici : NW_StDizier_Intervention_Oct18

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s