Savent-ils que les pauvres et les chômeurs sont (à peu près) les mêmes ?

Résumons-nous :

Chapitre 1 – Il y a deux semaines Macron lance son « plan pauvreté ». Une enveloppe de 8 milliards d’euros est annoncée pour financer les différentes mesures de ce plan. Mais comme d’habitude lorsqu’il s’agit de « dépenser de l’argent pour les pauvres » cette somme est en trompe l’œil. D’abord elle englobe des enveloppes budgétaires déjà provisionnées. Donc l’effort spécialement consenti tombe pas loin de la moitié de ces 8 milliards d’euros. Ensuite le nombre d’années sur lesquelles s’étalera la dépense de cette somme n’est pas dit… A contrario, lorsque l’ISF est supprimé pour les riches, c’est un gain net garanti de 4 milliards d’euros par an. Là le bénéfice ne traîne pas ! Enfin, quand Macron annonce un « revenu universel d’activité » il pose une condition : vous toucherez ce revenu si vous avez une activité. Sous entendu, si vous acceptez ce qu’on vous propose. Par contre, toujours lorsque l’ISF est supprimé, Macron et sa bande de marcheurs n’ont pas l’impolitesse de poser aux riches la condition d’investir dans l’économie réelle les 4 milliards qui restent dans leur porte monnaie. En macronie aussi les poids et mesures ne sont pas les mêmes selon que vous êtes riche ou pauvre. Vous avez dit « moderne » ?…

Chapitre 2 – La semaine passée le premier ministre Édouard Philippe annonce que les négociations sur l’assurance chômage doivent déboucher sur une économie de 3 à 4 milliards d’euros sur trois ans. Parallèlement, l’intention de Macron est toujours d’ouvrir des droits à indemnités de chômage aux salariés démissionnaires et aux travailleurs indépendants. Trop fort le duo Macron/Philippe ! Ils seraient capable de résoudre la quadrature du cercle : indemniser plus de monde avec moins d’argent dans les caisses, et chacun sera content par dessus le marché ! Sérieusement si vous y croyez, pas nous.

Conclusion :

Les 4 milliards de réel « effort budgétaire» annoncés il y a deux semaines pour les pauvres sont quasiment annulés par les 3 à 4 milliards d’économie exigée sur l’assurance chômage la semaine dernière. Car quelqu’un ne leur a donc pas dit qu’une grande majorité de chômeurs sont pauvres, et que prendre aux uns c’est forcément prendre aux autres ?

Autocollant-Pauvreté

Macron dégage !

Contre la pauvreté et le chômage, la seule vraie solution c’est de partager la richesse !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s